Ancrer des thématiques culturelles dans la durée

On le sait : la culture entrepreneuriale est un facteur central de réussite ou d’échec, facteur qui a déjà fait vaciller les entreprises les plus performantes. Parvenir à développer cette culture dans une certaine direction constitue un défi et elle ne peut pas être mise en place par le seul biais de la communication. En tant que responsables du développement de la culture et de l’entreprise, vous avez l’occasion d’ancrer efficacement des initiatives culturelles au sein de la société en utilisant Pulse pour stimuler un dialogue constant dans les équipes et autour de vos thématiques. Il peut s’agir d’anciennes ou de nouvelles valeurs entrepreneuriales (p. ex. « l’honnêteté », « la fiabilité »), ou encore d’initiatives culturelles (p. ex. augmenter la culture du feedback, mettre en place une attitude d’amélioration et d’apprentissage permanent). Ainsi, les valeurs et les schémas de comportement sont continuellement accompagnés d’une réflexion et s’intègrent lentement mais sûrement à l’ADN de votre entreprise.

Avec Pulse, vous pouvez …

  • Ancrer des initiatives culturelles dans l’entreprise
  • Stimuler un dialogue constant au sein des équipes autour de vos thématiques
  • Assurer que les valeurs et les schémas de comportement soient sans cesse réfléchis et adaptés

Comment ça marche ?

On peut ancrer des thématiques culturelles dans la durée en posant régulièrement des questions qui relèvent spécifiquement de ces domaines ; ces questions peuvent être adressées aux collaborateurs et aux collaboratrices de toute l’entreprise, ou à ceux et celles qui travaillent dans les domaines concernés. Ainsi, ces thématiques restent ancrées dans l’actualité des employé·es et peuvent être accompagnées d’un éclairage constant.

Pulse possède un catalogue de questions avec des thématiques essentielles et dont l’actualité est avérée dans plusieurs entreprises. Ces questions – ou d’autres interrogations propres à chaque entreprise – peuvent être intégrées dans des sondages préexistants ou nouvellement créés autour d’un sujet particulier. Ce qui est important, c’est que les sondages soient effectués auprès de tous les collaborateurs et de toutes les collaboratrices concerné·es, puisqu’il ne s’agit pas seulement de prendre la température mais aussi et surtout de provoquer un débat approfondi au sein des équipes.

Découvrir la méthode Pulse

Comment Swisscom a créé une culture du feedback constructive avec Pulse

Le feedback est important et précieux pour s’améliorer constamment. Mais il n’est pas toujours appréhendé comme une opportunité, parfois il est plutôt perçu comme une menace ou une attaque. C’est la raison pour laquelle Swisscom s’emploie depuis plusieurs années à établir et à encourager une culture du feedback constructive au sein de l’entreprise. Pour que le feedback ne soit pas évité mais au contraire activement recherché. Entre autres tâches, Pulse est utilisé pour effectuer régulièrement des tournées de feedback à tous les niveaux de l’entreprise. Grâce aux sondages, on donne régulièrement un élan aux collaborateurs et aux collaboratrices pour qu’ils et elles se donnent un feedback sur leur collaboration actuelle. De plus, cet outil et la communication qui l’accompagne transmettent implicitement et explicitement des compétences pour délivrer le feedback de la manière la plus constructive possible. Et cela porte ses fruits : depuis que Pulse a été lancé, non seulement la culture du feedback dans l’entreprise est jugée de façon de plus en plus positive, mais les employé-e-s s’investissent également de plus en plus par le biais de Pulse. Ils y participent plus souvent, le nombre de collaborateurs et de collaboratrices qui écrivent des commentaires augmente, et ceux-ci sont de plus en plus nombreux et élaborés.


La mise en place d’une culture du feedback constructive est un objectif important depuis de nombreuses années déjà chez Swisscom. Pulse nous a aidé à nous rapprocher pas à pas de cet objectif et nous permet de mesurer concrètement notre réussite.

Philippe Nicod

Lead Chapter Future Workforce — Swisscom